CHRETIENS COPTES D’EGYPTE : Honte sur l’Elysée … Nous ne sommes plus « je » nous sommes « nous ».

Publié le 18 Février 2015

CHRETIENS COPTES D’EGYPTE :  Honte sur l’Elysée … Nous ne sommes plus « je » nous sommes « nous ».

L’actualité, depuis des mois et plus encore depuis des semaines, ne nous épargne rien.

Il ne se passe de matins sans que nous soyons invités – insupportable euphémisme – à mesurer la propension de certains enragés à cultiver au quotidien la barbarie sous toutes ses formes.

Le 15 février dernier, l’assassinat, en Syrie, de 21 coptes par les djihadistes a tout naturellement été condamné par la communauté internationale.

Les autorités françaises, de leur côté, n’ont pas manqué de manifester leur compassion non sans se distinguer, une fois encore, au plus haut niveau de l’Etat - en l’occurrence M. François Hollande – et au regard d’un communiqué dans lequel il est fait strictement référence à des « ressortissants égyptiens » et non à des chrétiens coptes égyptiens.

Au rang de martyrs

A une époque où le poids des mots vaut bien celui des images, on ne peut qu’être scandalisé par cette forme d’ostracisme culturel et surtout cultuel.

Que M. Hollande - c’est un de ses nombreux travers et de surcroît il ne semble pas que la foi en Dieu soit sa tasse de thé - occulte ostensiblement la spécificité de communautés chrétiennes sacrifiées, cela le regarde. A cette nuance prés, qu’en sa qualité de chef d’Etat il engage, par ces propos ou agissements, le pays tout entier qu’il représente.

C’est louable que d’aller se recueillir partout où sévissent l’injustice et l’horreur. Il ne fait que son travail … et au passage soigne quand même une notoriété bien mal en point.

Indirectement aussi, électoralisme oblige.

A l’exemple d’autres communautés qui ont été officiellement honorées, l’archevêché de Paris ne pouvait faire moins, quant à lui, que de faire célébrer à N.D de Paris une messe en hommage aux victimes du terrorisme en général et tout particulièrement des 21 chrétiens d’Orient – coptes égyptiens - assassinés dans la région de Tripoli.

A cette cérémonie, comme il le fut ailleurs, le président était-il présent ou tout au moins avait-il dépêché un de ses ministres ?

Pourtant, dans le même temps, M. Le Drian entérinait la vente officielle, à l’Egypte, de presque autant de « Rafale ».

Au nom de la plus élémentaire attention le gouvernement français aurait pu se faire représenter lors de cette messe en hommage aux 21 innocents égyptiens exécutés par l’Etat islamique et élevés, par le pape François et en qualité de chrétiens, au rang de martyrs.

On n’en demandait pas tant à M. Hollande sinon de reconnaître, en des termes moins lapidaires et autrement compassionnelle, la situation des chrétiens d’Orient, et singulièrement coptes, que l’on sait catastrophique en Syrie et en Irak et fragile en Terre Sainte même si en revanche ils bénéficient d’une relative tolérance en Egypte et au Liban.

Unis dans l’horreur

La France est laïque au sens large du terme mais cette laïcité implique aussi et obligatoirement l’égalité de traitement de chacun dans ses convictions. Ce qui n’est pas toujours évident.

Et puis, la France n’est-elle pas, culturellement, une terre d’abord chrétienne ?

Ce qui ne lui donne certes pas plus de droits mais au moins une considération et un intérêt identiques à d’autres.

La profanation, de la façon la plus odieuse qui soit de lieux de repos juifs puis catholiques mais aussi musulmans donne la mesure de cette égalité face au comportement ignoble de certains individus ou groupuscules. Entre la croix, l’étoile et le croissant, les fous ne font pas dans la demi mesure. Une bien triste justice et en somme unis dans l’horreur.

Voilà de quoi sensibiliser les adeptes des défilés de protestation en tous genres et notamment ceux de la manif pour tous au demeurant bien silencieux par ces temps de grande agitation cultuelle.

Manifestement, le slogan qui a fait florès n’est plus de circonstance.

En d’autres termes, nous ne sommes plus « je » nous sommes « nous ».

Suivez ma pensée.

Bernard VADON

Ce cauchemar finira t-il un jour ?Ce cauchemar finira t-il un jour ?
Ce cauchemar finira t-il un jour ?Ce cauchemar finira t-il un jour ?Ce cauchemar finira t-il un jour ?

Ce cauchemar finira t-il un jour ?

Rédigé par Bernard Vadon

Publié dans #J - 2 - B ( Journal )

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :