AUTANT EN EMPORTE LES RIDES DU TEMPS … EN REPONSE AU JEUNISME TENDANCE QUI EMPOISONNE NOS SOCIETES !

Publié le 17 Avril 2015

Etre heureux c'est bonjour la santé ..
Etre heureux c'est bonjour la santé ..

A cet ami qui n’est plus très jeune, qualificatif d’un état naturel que je préfère à des termes déprimants plus en accord avec la rigueur de la sémantique (vieux, notamment) et qui me confiait les angoisses essentiellement nocturnes que lui procure son âge.

Un aveu aux limites du désespoir, en filigrane du parcours d’exception de ces centenaires, souvent bon pied bon œil, qui font mentir les plus sérieuses recherches en la matière quant au pourquoi et au comment de cette avancée en direction de l’obsessionnelle éternité appelée de tous leurs vœux par les hommes depuis le commencement des temps.

Existentiel, quand tu nous tiens !

De Louis XIV à Goëthe en passant par Michel Galabru …

Pourtant, Louis XIV, qui défia son siècle en atteignant la barre inattendue des 74 ans bien remplis, serait, par les temps qui courent, un fringant jeunot tout comme Goëthe qui, en manière de prétexte philosophique, affirmait, haut et fort, qu’il avait tout simplement décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé. La méthode est encore d’actualité dans la bible des seniors pour qui le rire est la garantie d’un second souffle.

Résultat du pari : il mourut à 82 ans à une époque où la barre des 50 ans relevait de l’exploit.

Voltaire, un peu plus d’un siècle auparavant, mourut à 84 ans. L’exception qui confirme la règle mais l’exception tout de même.

Aujourd’hui, au regard des statistiques officielles, les nonagénaires sont légions et la plupart viennent chaque année, au terme de leur décennie, grossir les rangs de leurs augustes prédécesseurs en ajoutant la centaine au compteur physiologique.

Secret de longévité

A 92 printemps bien tempérés, Michel Galabru, l’inénarrable comédien, dans un « one man show » époustouflant intitulé « Le cancre », se laisse aller, à guichet fermés s’il vous plait, à une forme de dérision générationnelle sur les planches d’un célèbre théâtre parisien.

Quant au réalisateur Manuel Oliveira, il vient dernièrement et à 106 ans bien sonnés, de rendre son tablier !

La liste n’est pas, loin s’en faut, exhaustive

Pour tous ces individus, si l’on entend parler en termes de secret de longévité, l’amour au sens le plus large et le plus généreux du terme serait, à les croire, un incontestable élixir de jeunesse.

Cette jeunesse dont Honoré de Balzac considérait, mordicus, combien les habitudes reviennent, avec force, dans la vieillesse de l’homme.

Au rayon des méthodes on peut aussi retenir le fait de ne pas se prendre trop au sérieux et de laisser, en tout état de cause, le temps au temps tout en faisant sien le dicton :

« Rien n’est important, demain est une autre jour ! »

Ce dernier assorti de la recommandation au demeurant rassurante de Victor Hugo :

« La vieillesse bien comprise est l’âge de l’espérance. »

Une élégante réponse à ce jeunisme quasi institutionnel qui empoisonne nos sociétés au risque de leur donner des complexes injustifiés.

Comme l’écrivait André Gide dans « Les nourritures terrestres » l’homme ne possède la jeunesse qu’un temps, et le reste du temps il la rappelle.

A la manière inimitable et tel un morceau d’anthologie musical et philosophique signé Barbara :

« Dis quand reviendras-tu,

Dis, au moins le sais-tu, Que tout le temps qui passe,

Ne se rattrape guère,

Que tout le temps perdu,

Ne se rattrape plus … »

Bernard Vadon

Voltaire ... Victor Hugo ... Honoré de Balzac ... Louis XIV ... : la vieillesse bien comprise est l'âge de l'espérance.Voltaire ... Victor Hugo ... Honoré de Balzac ... Louis XIV ... : la vieillesse bien comprise est l'âge de l'espérance.Voltaire ... Victor Hugo ... Honoré de Balzac ... Louis XIV ... : la vieillesse bien comprise est l'âge de l'espérance.
Voltaire ... Victor Hugo ... Honoré de Balzac ... Louis XIV ... : la vieillesse bien comprise est l'âge de l'espérance.

Voltaire ... Victor Hugo ... Honoré de Balzac ... Louis XIV ... : la vieillesse bien comprise est l'âge de l'espérance.

Rédigé par Bernard Vadon

Publié dans #J - 2 - B ( Journal )

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :