Le 20 août, on célèbre Saint Bernard ... Souvenirs, souvenirs !

Publié le 21 Août 2017

Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant  l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !)  et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.
Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant  l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !)  et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.
Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant  l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !)  et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.
Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant  l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !)  et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.
Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant  l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !)  et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.
Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant  l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !)  et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.
Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant  l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !)  et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.
Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant  l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !)  et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.
Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant  l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !)  et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.
Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant  l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !)  et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.
Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant  l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !)  et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.
Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant  l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !)  et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.
Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant  l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !)  et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.
Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant  l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !)  et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.

Référence à l'ours origine germanique ayant inspiré le prénom Bernard (ber autrement dit ours et hard, courageux); la voyante musicienne Magda trouvant l'avenir dans les bulles de champagne (eh, oui !) et le voyant Sacha; la metteur en scène Chantal Bouisson; Pierre Diot, photographe au Figaro Magazine ayant un moment troqué son appareil contre une bouteille de champagne; Philippe Jayat - Hugo - en compagnie de Régine de Quillacq, sculpteur; André Iperti de la Fondation Sicard Iperti et son épouse; le sympathique patron du saint Nicolas; Dominique Brénot un talentueux Michaël Jackson et bien d'autres artistes; enfin, avec l'architecte décoratrice Colette Fournet : une déclamation commune.

 

 

Victor Hugo estimait que les souvenirs sont nos forces.

Il ajoutait encore à cette pensée :

« Quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates, comme on allume des flambeaux. »

Charles Baudelaire pourrait en écho lui répondre et s’exclamer comme, il le fait d’ailleurs dans « Les fleurs du mal » :`

« Ah, que le monde est grand à la clarté des lampes ! Aux yeux du souvenir que le monde est petit ! »

Finalement, au hasard de cette compilation littéraire, je leur préfèrerais, en la circonstance et eu égard peut-être à ma propension à la nostalgie, cette autre réflexion de Marcel Proust, un auteur que j’envie pour la richesse de son imagination et partant de la singularité de son écriture (Ah, ces phrases en continu, indifférentes à une ponctuation réductrice !) :

« Le souvenir d’une certaine image, n’est que le regret d’un certain instant. » 

 

Explication ou démonstration en images après un bon de quelques années dans mon passé et cette préférence accordée à la célébration d’une fête plutôt que celle d’un anniversaire :

Peut-être parce que dans nos traditions chrétiennes, il est aussi une manière de rituel qui nous unit étrangement par notre prénom et par le truchement d’un saint patron à nos convictions intimes.

En parallèle, la mode joue parfois un rôle quelque peu misérable et  si l’on peut dire par grégarisme, dans le choix d’un prénom.

Et puis il y a aussi les parents soucieux dans ces choix de perpétuer le souvenir d’un ascendant.

Les anglo-saxons y ajoutant pour clarifier en quelque sorte et en ce cas la lecture et l’association familiale les initiales JR autrement dit, junior.

Enfin, d’autres en référent plus naturellement à la personnalité de celui qui portera ce prénom dont le but vise à le personnaliser par rapport à son patronyme.

Peut-être les parents y soupçonnent-ils alors et en filigrane, un rapport mystérieux sinon une sorte d’énergie dont la physique quantique pourrait être l’inspiratrice quant à associer deux formes d’énergie.

 

 

D’aucuns y trouvent d’ailleurs et de façon audacieuse des traits de caractère qui s’avèrent parfois correspondre à la réalité.

 

Tout cela pour me ramener à la préférence quant à célébrer mon prénom même si la modernité télévisuelle étatique (France 2 pour ne pas citer le média concerné) a supprimé le terme qualitatif de ces êtres porteurs d’une élévation spirituelle et d’un comportement exemplaire lors de leur existence terrestre.

Saint Bernard était en soi un incontestable modèle du genre.

 

Malheureusement, les temps changent … et qui sait, nous aussi.

Bref, dans ce soudain désert festif, en ce 20 août commémoratif, je me suis retourné sur mon passé … enfin un certain et beau passé.

Un peu à la manière d’une chanson mythique, entre tant d’autres, de Jacques  Brel …  Souvenez-vous :

« C’était au temps où  Bruxelles … bruxellait, rêvait, chantait, dansait … ».

Pour moi et en transposant :

 « C’était au temps où ma bonne ville de Cannes cannetait, rêvait, chantait et dansait … ».

C'était presqu'hier et à bord du Saint Nicolas un superbe yacht des années 40 ou 50, si je me souviens bien. Dans la baie de Cannes. Cadre unique et recherché de quelques mémorables Saint Bernard en compagnie d'une trentaine d'amis. Dîner concocté par le "patron" ami, du Saint Nicolas. Champagne à volonté. Spectacle de transformistes et séances de médiumnité par Magda et Sacha. Feu d'artifice en marge du Festival pyrotechnique de Cannes. En somme, "les Trente Glorieuses" façon privée.

 

Il est de ma génération mais je ne compte pas parmi ses « fans » pour autant. Pourtant, c’est bien à Johnny Hallyday, en qualité de chanteur via l’auteur, Fernand Bonifay, que je confierai ma conclusion :

 

« Souvenirs, souvenirs

Je vous retrouve dans mon coeur

Et vous faîtes refleurir

Tous mes rêves de bonheur. »

 

Bernard VADON

       

Rédigé par Bernard Vadon

Publié dans #J - 2 - B ( Journal )

Repost 0